Pâques Grèce Oenogea

La tradition de la Pâques grecque chez Oenogea

Entre plaisir et tradition

La Pâques grecque est un événement majeur en Grèce, elle y est d’ailleurs plus célébrée que la fête de Noël. Bien qu'elle soit initialement une fête religieuse, c’est avant tout l'occasion pour les familles et les amis de se retrouver pour bien manger et boire après 40 jours de jeûne traditionnel. Cette période particulière, rythme la vie des foyers grecs, autour des préparatifs essentiellement réalisés lors de "la grande semaine" (megali evdomada) qui précède le dimanche de Pâques.

La « Megali Deftera » (Lundi Saint) est consacrée à la préparation de la maison et son nettoyage.

La « Megali Tetarti » (Mercredi Saint) les grecs préparent traditionnellement les koulourakia de Pâques, qui sont des biscuits de type sablé au gout vanillé, ainsi que le tsoureki, une délicieuse brioche au parfum de mastiha et de mahalep, très populaire en Grèce qui seront, tous les deux, consommés que le dimanche de Pâques.

La « Megali Pempti » (Jeudi Saint) est la représentation de la Cène. Afin de commémorer le dernier repas du Christ, des œufs sont cuits et teintés de rouge. Ils symbolisent la vie et la couleur rouge représente le sang du Christ. Ils trouverons toute leur utilité le dimanche, où petits et grands s’amuseront à les faire « craquer » en les cognant les uns contre les autres, dans d’étonnants combats (« tsouggrisma »). La victoire revient à celui qui parvient à casser les deux bouts de l’œuf de son adversaire (sans casser le sien).

Le « Megalo Savvato » (Samedi Saint), après la messe de minuit, les fidèles rentrent chez eux et mangent entre autre la magiritsa, une soupe d’abats d’agneau. Ce repas marque la fin du jeune et prépare l’estomac à la consommation de l'agneau Pascal du lendemain. À la fin du repas commence la première bataille des œufs rouges (« tsouggrisma ») .

La « Kiriaki tou Pascha » (dimanche de Pâques) est une vraie fête. Les familles et les amis se réunissent autour de l’agneau à la broche et du kokoretsi (des abats enveloppés dans un boyau), des koulourakia de Pâques et du tsoureki.

Tous ces plats sont accompagnés par des salades grecques, du tzatziki et des mezzes, et du bon vin.

La sélection de vins pour Pâques chez Oenogea

La fête de Pâques est souvent l’occasion de se réunir en famille, avec ses proches pour partager un repas convivial. Nous ne pouvons donc que vous conseiller de prendre le temps de profiter d'un bon repas traditionnel grec. Vous pourrez accompagner votre repas de fête avec des bons vins que nous avons sélectionnés pour vous:

Les vins rouges

L'agneau est la viande traditionnelle servie au moment de Pâques: Qu'il soit dégusté en gigot, en carré ou bien en épaule, vous ne l’accompagnerez pas du même vin rouge.

Avec le gigot d’agneau : cette partie de la viande est la plus fine et la moins forte en bouche. Il faut donc choisir un vin qui ne masque pas le goût de la chair. Un Kotsifali : léger , fruité et épicé sera alors adéquat pour déguster votre viande. Pour une viande cuite pendant 7 heures et qui sera donc plus tendre, un vin tannique sera plus adapté. Dans ce cas, nous vous recommandons un Dafnios rouge  soyeux et élégant.

Avec le carré d’agneau : ce morceau de viande est plus ferme que le précédent et plus gras, plus fort en bouche. Il faut alors choisir un vin un petit peu acide pour s’accorder à votre palais, mais aussi plus jeune. Ainsi, un Naoussa Dalamaras sera l'idéal.

Avec l’épaule d’agneau : c’est la partie de l’agneau qui est la plus grasse, la plus ferme et la plus forte en bouche. Il faut donc choisir un vin robuste pour affronter toutes ces saveurs et textures. Le Limnio Anatolikos sera particulièrement adapté à l'épaule. Cependant, si vous optez pour une cuisson plus longue et plus lente, l’épaule d’agneau s’accordera davantage avec un vin fruité ou acide. Dans ce type de cuisson de viande vous pouvez opter pour l'Enotria Rouge.

Vous savez donc maintenant quels vins choisir pour accompagner la pièce maîtresse de votre repas de Pâques.

Les alternatives.

Le Rosé de Xinomavro – Le Dafni Psarades , un blanc sec – ou encore la Retsina Papagiannakos offrent une belle alternative au vin rouge pour accompagner votre agneau:

Les recettes traditionelles pour votre repas de Pâques

Recette : La magiritsa

  • 1 kg d'abats d'agneau (foie, cœur)
  • 250 g de tripes d'agneau
  • 2 oignons frais, hachés finement
  • 1 oignon, haché finement
  • 1 aneth frais, haché
  • 2 laitues hachées grossièrement
  • 1 tasse de riz glacé (riz blanchi court)s
  • sel, poivre, huile d'olive
  • 1 citron


1. Lavez très bien les tripes, faites-les cuire à l’eau chaude sans les faire bouillir et coupez-les en très petits morceaux. Vous pouvez utiliser les ciseaux de cuisine pour plus de rapidité.

2. Lavez et cuisez, sans faire bouillir comme les tripes, le foie et le cœur, qui sont coupés en très petits morceaux.

3.Hachez les oignons frais et coupez l’oignon en petits cubes. Lavez et coupez l’aneth aussi.

4. Coupez la laitue grossièrement et lavez-la bien.

5. Rincez le riz minutieusement et laissez-le sécher.

6. Dans une grande casserole, versez autant d’huile d’olive que nécessaire pour couvrir le fond et chauffez à feu vif. Une fois chaud, versez les oignons (frais et normaux) pour les faire revenir.

7. Ajoutez les intestins, le foie et le coeur et continuer à faire revenir.8. Baissez le feu et ajoutez la laitue, un verre d’eau et rajoutez de l’eau autant de fois que nécessaire. Attention à ne pas verser trop d’eau.

9. Lorsque la cuisson est presque finie, ajoutez le riz.10. Juste avant de retirer du feu, versez l’aneth et le jus de citron

magiritsa

Recette : Epaule d’agneau rôtie 

Pour 6 personnes • Préparation : 30 min • Cuisson : 2 h

  • 1 épaule d’agneau (1,4 kg)
  • 1 kg de pommes de terre
  • 3 gousses d’ail
  • 2 feuilles de laurier Romarin et thym
  • Le jus d’1 citron 1/2 verre d’huile d’olive
  • 20 cl de vin blanc sec
  • Sel, poivre


Mélangez huile et jus de citron avec l’ail haché et les herbes émiettées. Massez la viande avec. Posez-la dans un plat de cuisson. Versez le vin dans le plat. Salez, poivrez.

Enfournez pour 2 h de cuisson à 180°C (chaleur tournante). Si besoin ajoutez un peu d’eau en cours de cuisson et grattez bien les sucs de cuisson.

30 min avant la fin de la cuisson, ajoutez les pommes de terre coupées en quartiers.

Mélangez.

C’est prêt !